https://calendrier-culturel.uqam.ca

http://www.uqam.ca/|logo_uqam_couleur-blanc.svg|UQAM, Université du Québec à Montréal|38



UQÀM|uqam|http://www.uqam.ca/

Calendrier culturel


Recherche


evenements@uqam.ca


Concert: L’OPMEM et l’ECSE présentent: «Un Requiem allemand»

Afin de clore sa septième saison, l’Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal (OPMEM), en résidence au Département de musique de la Faculté des arts de l’UQAM, vous convie à un très grand concert avec solistes, choeurs, orchestre et orgue. En collaboration avec l’Ensemble choral Saint-Eustache, le Choeur fort de ses 100 choristes et l’orchestre lui de ses 75 musiciens, vous présenteront un puissant et grandiose concert qui sera très certainement mémorable.

La soirée débutera par un hommage à la création de Montréal il y a 375 ans, avec le Te Deum Laudamus du compositeur de génie Wolfgang Amadeus Mozart. En effet, les jours qui ont suivi l’inauguration de Ville-Marie, le 17 mai 1642, un Te Deum avait été joué pour l’occasion. Suivra ensuite des extraits de la Symphonie espagnole d’Edouard Lalo, oeuvre mettant en vedette une jeune violoniste joliettaine de 18 ans, Béatrice Dénommée-Parent. Composée en 1874 pour le violoniste Pablo de Sarasate, cette oeuvre fût un succès dès sa création et s’est imposée au répertoire concertant violonistique avec ses rythmes latins, très en vogue à l’époque. La soirée se terminera avec une oeuvre clé des concerts symphoniques : Ein deutsches Requiem du compositeur allemand Johannes Brahms. Comportant sept mouvements, cette oeuvre achevée en 1868 quelques temps après le décès de sa mère est unique en son genre. Composée en langue allemande, et non latine comme les autres oeuvres du genre, deux solistes sont présents : le baryton pour faire entendre l'appel angoissé de l'homme face à son destin, la soprano pour annoncer le caractère maternel des consolations futures. Contrairement aux messes de requiem qui s’ouvrent par une prière aux morts, Brahms lui en fait une pour les vivants.

Béatrice Dénommée-Parent – violoniste
Âgée de 16 ans, la violoniste lanaudoise Béatrice Dénommée se passionne pour son instrument depuis l’âge de 5 ans. Très tôt, elle fut lauréate du Concours de musique du Canada, du Festival-concours de Lanaudière et du Concours Marcelle Corneille de l’école préparatoire de l’UQAM où elle poursuit ses études musicales. Elle participe à de nombreux galas lors de ces compétitions. Elle fut invitée à se produire comme soliste avec la Sinfonia de Lanaudière et son chef Stéphane Laforest pour des tournées de concerts dans la région de Lanaudière dans le cadre d’un programme de soutien dédié aux jeunes interprètes lanaudois. Elle fut récipiendaire de la bourse « Excellence » du Camp musical Père Lindsay à l’été 2012. Membre des 3 formations de l’Orchestre symphonique des Jeunes de Joliette depuis ses débuts, Béatrice y est maintenant violon-solo sous la direction du chef Hubert Tanguay-Labrosse. Elle interprétait avec brio les solos de Schéhérazade de Rimski-Korsakov en décembre dernier à Joliette. Elle a aussi participé à une tournée de concerts de l’OSJJ à Prague et à Vienne en 2014.
Béatrice étudie présentement avec Mme Élaine Marcil, 1er violon du quatuor Claudel-Canimex et de l’Orchestre Symphonique de Sherbrooke. Elle est étudiante en cinquième secondaire de l’Académie Antoine Manseau de Joliette.

Geoffroy Salvas – baryton
Geoffroy Salvas découvre la musique dès son plus jeune âge. Il débute le chant dans le choeur d’enfant de la Cathédrale Marie-Reine du Monde de Montréal, sa ville natale. Il étudie parallèlement le piano et le violoncelle, mais c’est dans le chant qu’il décide de se lancer en tant qu’artiste professionnel lyrique.
Il fait partie des artistes en résidence de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal depuis 2016. Il a été élève de Aline Kutan au Conservatoire de musique de Montréal jusqu’en 2012. Il a incarné entre autres Le Gendarme (Les mamelles de Tirésias), Larkens (La Fanciulla del West), Le Vice-Roi (La Périchole), et un Cappadocien (Salomé). Il a aussi chanté dans Ein deutsches Requiem (Brahms), et la Petite messe solennelle (Rossini). Geoffroy Salvas a également participé à plusieurs créations sur la scène contemporaine montréalaise. Durant l’automne 2015, il a incarné le rôle de Mercutio dans le cadre de la tournée canadienne des Jeunesses musicales Canada (JMC). En 2017, il prend part aux représentations de Dialogues des Carmélites et d’Another Brick in the Wall à l’Opéra de Montréal.

Sophie De Cruz – Soprano Sophie De Cruz n’est pas une musicienne classique ordinaire. Elle est jeune, dynamique, investie, facile d’approche et a de nombreuses cordes à son arc. En plus de performer régulièrement sur scène, elle prend plaisir à former la relève, elle crée une méthode de chant reconnue internationalement disponible en ligne. Après une maîtrise en interprétation en chant classique à l’UdeM, Sophie De Cruz, se consacre activement à sa carrière de soliste à Montréal. Au cours de ses années de formation ses professeurs lui ont confié chaque année les premiers rôles des productions d’opéra du Conservatoire où elle a complété son baccalauréat. Elle fonde la compagnie Opéra Immédiat en 2009. En plus de chanter le rôle principal dans plusieurs productions et d’administrer la compagnie, elle dirige le choeur. La couleur raffinée de sa voix, sa précision musicale ainsi que son assurance sur scène font d’elle une référence de choix pour le répertoire d’oratorio et l’opéra. Elle est régulièrement invitée comme soliste par les choeurs tel que le choeur de l’UQAM, le choeur de l’Art neuf, le choeur de Radio-Ville Marie. On a pu l’entendre tenir les rôles de Suzanna des Noces de Figaro, Sylvia de L’Isola Disabitatta de Haydn ou encore Rosalinda de Die Fledermaus de Strauss, Adina dans L’Elisir d’amore de Donizetti, Leïla dans Les Pêcheurs de perles de Bizet, Violetta dans La Traviata de Verdi, Nedda dans I Pagliacci de Leoncavallo, Juliette dans Roméo et Juliette de Gounod, Mimi dans La Bohème de Puccini, Lucia dans Lucia di Lammermoor de Donizetti, Micaëla dans Carmen de Bizet. Elle a également tenu le rôle de la sorcière dans Hänsel und Gretel produit par les jeunesses musicales.

L’Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal (OPMEM) L'Orchestre philharmonique des musiciens de Montréal, formation ayant pour mission d'aider de jeunes musiciens dévoués et talentueux à perfectionner leur jeu orchestral, est en résidence au Département de musique de la Faculté des arts de l’Université du Québec à Montréal depuis 2012. Cet ensemble, né de l'initiative, de la vision et de la passion du directeur artistique et chef d'orchestre, Philippe Ménard offre aux instrumentistes la chance d'enrichir leur répertoire de chefs-d'oeuvre classiques, mais également d'explorer et développer le répertoire.

L'Ensemble choral Saint-Eustache (ECSE)
Choeur classique à quatre voix mixtes crée en 1998, l’Ensemble choral Saint-Eustache partage notamment son amour de la musique en présentant les oeuvres de grands maîtres tels Bach, Mozart, Brahms, Vivaldi, Liszt, etc. au public de la région des Basses-Laurentides. Sous la direction d’un chef de choeur et pianiste talentueux, Jean-Sébastien Lévesque, l’ECSE regroupe actuellement une quarantaine de choristes passionnés.

Concert: L’OPMEM et l’ECSE présentent: «Un Requiem allemand»

Date / heure

Débute à 

Lieu

123 rue Saint-Louis
Saint-Eustache

Prix

10 $ - 25 $

Contact

Suzanne Crocker
514 987-3000, poste 0294
Site Web

Sauvegarder

  • Google Agenda
  • Yahoo
  • iCal
  • Imprimer
Consulté 8 fois   ·   Modifier
Retour en haut de page